Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Plus dangereux que le covid, le virus de la division  (Lu 350 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 11461
Plus dangereux que le covid, le virus de la division
« le: 25 juillet 2021 à 00:33:22 »

"Ne nous trompons pas d’“ennemis
Plus dangereux que le covid, le virus de la division

Dans quel camp êtes-vous ? Êtes-vous pour ou contre levaccin ? Pour ou contre le Pass sanitaire ? Qui sont vos alliés, et qui vos ennemis ?

Depuis bientôt un an et demi, la société se clive de plus en plus. Chaque camp projette le diable sur l’autre. Depuis le 12 juillet, la situation est encore pire. Dans les familles, dans les entreprises, les associations, partout, les gens commencent à se regarder de travers selon que l’autre est ou non du même bord que soi.

Un virus bien plus dangereux que le covid est en train de détruire la société sous nos yeux : celui de la division, celui de l’étiquetage mutuel, du jugement, de la haine et de l’exclusion.

Si nous le laissons proliférer, dans quel monde allons-nous vivre demain ? Allons-nous laisser la société se couper en deux, avec une ligne de partage qui traversera chaque famille, chaque ville ou village, chaque commerce, chaque parti, chaque association ?

Un tel clivage ne peut avoir aucun gagnant. Peu importe le camp qui l’emporterait, ce serait l’esprit de division qui aurait triomphé et qui, demain, créerait de nouvelles lignes de fractures et poursuivrait sans fin le morcellement ainsi amorcé. Jusqu’à ce que tout le tissu social ne soit plus qu’un champ de ruines.

L’unité, seul remède à la division – que certains responsables politiques invoquent sans vraiment savoir de quoi ils parlent – ne peut exister qu’entre personnes ayant des convictions, des croyances, des pratiques différentes, mais sachant néanmoins se respecter mutuellement et vivre ensemble. Lorsque ces différences ne sont plus tolérées, comme actuellement, ce n’est pas l’unité qui règne, mais l’uniformité qui en est l’exact contraire, puisqu’elle détruit la diversité indispensable au vivant.

Si nous voulons trouver de véritables “ennemis” à combattre, mais cette fois pour rester unis et ne pas nous tromper de cibles, en voici quelques-uns, dont vous constaterez qu’aucun n’est une personne ni un groupe d’individus :


Source et suite : http://blog.olivierclerc.com/blogue/ne-nous-trompons-pas-dennem.html
IP archivée
Vous reconnaissez vos amis à ce qu'ils ne vous empêchent pas d'être seul, à ce qu'ils éclairent votre solitude sans l'interrompre. -Christian Bobin

Audomar

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : Plus dangereux que le covid, le virus de la division
« Réponse #1 le: 25 juillet 2021 à 02:40:29 »

 Concernant le lien fourni par katchina, dans le message précédent :
 
 Parmi les "ennemis" à combattre, qui y sont cités, tous sont entièrement justifiés.

 J'en retiendrais un en particulier, évoqué dans les explications:

 "Reconnaitre que l'on peut se tromper dans nos convictions les plus fortes"...Bref, savoir se remettre en cause. Surtout quand on défend une de ces convictions pour dénigrer un avis contraire.
 Fort de sa conviction, on a besoin parfois d'une introspection par rapport à celle-ci.

 Et avoir SEULEMENT la lucidité et le courage de comprendre qu'on peut se tromper, est un signe d'intelligence certain... A bons entendeurs, SALUT !!

 
IP archivée