Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: * Ca chauffe en Chine  (Lu 378 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Capitaine Renard

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2291
* Ca chauffe en Chine
« le: 05 octobre 2021 à 18:38:22 »

La Chine empêtrée dans des coupures d’électricité sans précédent

L’explosion de la demande mondiale en énergie provoquée par la reprise économique post-Covid n’est pas la seule cause des coupures d’électricité que connaît la Chine, les plus importantes jamais vues. Le pouvoir communiste paye des choix politiques contradictoires.

Usines au ralenti ou carrément à l’arrêt, ouvriers sommés de travailler la nuit à cause des restrictions de courant le jour… Depuis des semaines, les coupures d’électricité sont devenues une plaie pour les industriels de la province du Guangdong, dans ce sud chinois surnommé « l’atelier du monde ». ​Des millions de salariés y produisent en masse produits électroniques, plastique ou textile pour le monde entier. En septembre, alors que les carnets de commandes sont pourtant pleins à ras bord, l’activité de l’industrie manufacturière chinoise s’est contractée, à la surprise générale.

La situation est si tendue que le très orthodoxe Global Times, qui relaie en anglais la pensée du Parti communiste et de son maître Xi Jinping, reconnaît « que la situation va empirer » ​à l’approche de l’hiver. Au moins vingt provinces (sur trente et une) ont été touchées à des degrés divers. Des coupures ont affecté des quartiers de la capitale Pékin, même si officiellement il s’agit d’opérations de maintenance sur le réseau…

A priori, les raisons de ces coupures en série, les plus importantes jamais vues, sont simplissimes. La Chine subit comme tout le monde l’envolée des coûts de l’énergie, dopée par la reprise économique post-pandémie de Covid-19. Le prix du charbon a notamment grimpé en flèche, alors que 60 % de l’électricité consommée en Chine provient de centrales alimentées avec ce combustible.

suite & source : >> La Chine empêtrée dans des coupures d’électricité sans précédent (ouest-france.fr)

IP archivée

Capitaine Renard

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2291
Re : * Ca chauffe en Chine
« Réponse #1 le: 24 octobre 2021 à 18:38:52 »

Les États-Unis affirment qu’ils défendraient Taïwan en cas d’attaque chinoise, Pékin réagit

Joe Biden a exprimé son soutien à Taïwan en cas d’attaque armée chinoise, provoquant la réaction de son homologue Xi Jinping. La situation de l’île provoque régulièrement des tensions en mer de Chine et avec les Américains.

Le président américain Joe Biden a affirmé jeudi 21 octobre que les États-Unis étaient prêts à défendre militairement Taïwan, en cas d’attaque par la Chine qui considère l’île comme faisant partie de son territoire. Ce vendredi 22 octobre, Pékin a réagi à ces propos.

La fin de l’ambiguïté stratégique ?

La déclaration du président américain vient en contradiction avec la politique tenue de longue date par les États-Unis dite d’« ambiguïté stratégique », Washington aidant Taïwan à construire et renforcer ses défenses sans promettre de manière explicite de venir à son aide si une attaque avait lieu.

Dans la foulée des déclarations de Joe Biden jeudi soir, la Maison Blanche a affirmé à la presse que la politique des États-Unis envers Taïwan n’avait « pas changé ».

Interrogé également sur le fait de savoir si les États-Unis seraient en mesure de répondre au développement des programmes militaires en Chine, Joe Biden a également répondu par l’affirmative. « Ne vous inquiétez pas de savoir si… Ils vont être plus puissants », a-t-il affirmé. « La Chine, la Russie et le reste du monde savent que nous disposons de la plus puissante capacité militaire du monde », a-t-il ajouté.

Il a toutefois exprimé sa préoccupation sur la possibilité que des pays rivaux des États-Unis « s’engagent dans des activités où ils feraient une sérieuse erreur ».

Il a cependant réitéré sa volonté de ne pas s’engager dans une nouvelle guerre froide avec Pékin.


suite & source : >> Les États-Unis affirment qu’ils défendraient Taïwan en cas d’attaque chinoise, Pékin réagit (ouest-france.fr)


IP archivée

Capitaine Renard

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2291
Re : * Ca chauffe en Chine
« Réponse #2 le: 16 novembre 2021 à 19:40:08 »

Pour rappel :

Joe Biden promet de défendre militairement Taïwan, au cœur du conflit sino-américain

Au titre de leur loi sur les relations avec Taïwan, les Etats-Unis se sont engagés à défendre l’île. Mais Pékin veut récupérer l’ex-province chinoise, indépendante depuis 1949.

Taïwan, théâtre vivant du conflit sino-américain ? Du 1er au 5 octobre, l’armée de l’air chinoise a intensifié ses survols de l’île : près de 56 avions militaires, dont des bombardiers à capacité nucléaire, ont survolé l’île 149 fois, pendant que la Chine célébrait les 70 ans du régime communiste. En réponse, Taïpei, a envoyé ses avions de chasse. En 2020, 380 avions des forces aériennes chinoises ont été détectés dans la zone d’identification de défense aérienne taïwanaise ; ils étaient près de 550 en 2021, avant même la démonstration de force des Chinois qui précédait aussi de quelques jours la fête nationale taïwanaise, le 10 octobre.


suite & source : >> Joe Biden promet de défendre militairement Taïwan, au cœur du conflit sino-américain (leparisien.fr) (article du 22 Octobre 2021)

IP archivée

Capitaine Renard

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2291
Re : * Ca chauffe en Chine
« Réponse #3 le: 16 novembre 2021 à 19:46:43 »

Taïwan : le président chinois Xi Jinping prévient les Etats-Unis de "ne pas jouer avec le feu"

La Chine considère Taïwan comme l'une de ses provinces bien qu'elle ne contrôle pas l'île de 23 millions d'habitants.

Une nouvelle passe d'armes autour de Taïwan. Le président chinois Xi Jinping a prévenu, mardi 16 novembre, son homologue américain Joe Biden, lors d'un sommet virtuel, qu'œuvrer à l'indépendance de Taïwan revenait à "jouer avec le feu". "Les autorités taïwanaises ont tenté à plusieurs reprises de s'appuyer sur les Etats-Unis pour l'indépendance et certains aux Etats-Unis tentent d'utiliser Taïwan pour contrôler la Chine", a fait remarquer l'homme fort de Pékin.

La Chine considère Taïwan comme l'une de ses provinces bien qu'elle ne contrôle pas l'île de 23 millions d'habitants. Les prises de paroles se sont multipliées ces dernières semaines entre Pékin et Washington sur le sort de l'île, qui jouit d'un système démocratique et dispose d'un gouvernement, d'une monnaie et d'une armée propres.

Le territoire n'a toutefois pas proclamé d'indépendance formelle et continue à s'appeler officiellement "République de Chine". Le pouvoir communiste à Pékin menace de recourir à la force si tel était le cas. "Si les séparatistes à Taïwan (...) franchissent la ligne rouge nous devrons prendre des mesures décisives", a assuré Xi Jinping.


source : >> Taïwan : le président chinois Xi Jinping prévient les Etats-Unis de "ne pas jouer avec le feu" (francetvinfo.fr)

IP archivée

Capitaine Renard

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2291
Re : * Ca chauffe en Chine
« Réponse #4 le: 03 août 2022 à 01:30:41 »

A propos des origines des dissensions concernant la revendication territoriale de la Chine sur Taïwan :

Pourquoi Pékin et Washington s'embrouillent-ils à propos de Taïwan ?

La séparation entre Taïwan et la Chine remonte à 1949, lorsque le gouvernement nationaliste se réfugie sur l’île après sa défaite face aux troupes communistes. Dans un monde qui bascule dans la guerre froide et ne voit pas d’un bon œil le communisme, c’est le gouvernement en exil, sous le nom de république de Chine, qui représente officiellement la Chine à l’ONU jusqu’au 25 octobre 1971. Sous la pression du bloc de l’Est, c’est Pékin qui prend le siège chinois à cette date.

S’amorce alors un recul de la reconnaissance de Taïwan, initié à l’Ouest par la France, l’Italie et le Canada au lendemain du vote à l’ONU. Aujourd’hui, seuls 13 Etats membres de l’ONU, plus le Vatican, ont des relations diplomatiques officielles avec Taïwan et y maintiennent une ambassade, majoritairement en Amérique centrale et dans les Caraïbes. Pour Pékin, Taïwan est la 23e province du pays, et Xi Jinping fait de la réunification, ou plutôt du rétablissement de la souveraineté chinoise sur l’île, une priorité. De l’autre côté, la république de Chine estime toujours être le gouvernement légitime de tout le pays, et rechigne à se déclarer son indépendance.

La démocratie incarnée par Taïwan à partir de 1975 trouve sa place facilement dans l’économie mondialisée et le régime est régulièrement loué par les Occidentaux. Les Etats-Unis et Bill Clinton, bien décidés à se ménager une chasse gardée en mer de Chine, enverront ainsi des porte-avions dans le détroit de Taïwan en 1996, alors que des navires chinois tiraient des missiles balistiques par-dessus l’île avant une élection présidentielle. Le début d’une protection « ambiguë »…


suite & source : >> Pourquoi Pékin et Washington s'embrouillent-ils à propos de Taïwan ? (20minutes.fr)

IP archivée